LNB Index du Forum LNB
Forum dédié aux nanoteurs et autres fans d'écriture dans la région brestoise
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Compte rendu de la dernière séance préparation au NaNo

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LNB Index du Forum -> Les nanoteurs brestois -> Nanowrimo 2013
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Solamades


Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2013
Messages: 47
Localisation: Château

MessagePosté le: Lun 21 Oct - 09:49 (2013)    Sujet du message: Compte rendu de la dernière séance préparation au NaNo Répondre en citant

Compte-rendu de la quatrième et dernière séance préparatoire au NaNo,
avec Arnaud Le Gouëfflec






Première séance : Le pitch
Deuxième séance : Les scènes fortes et le synopsis.
Troisième séance : Le chapitrage
Quatrième séance : Les astuces




Les trois premières séances nous ont permis des créer un plan solide pour mener à bien notre histoire, avec un début, une fin et un plan détaillé découpé en chapitres. C’est très complet, en règle général, les écrivains ne prennent pas le temps de faire un plan aussi carré, mais dans un challenge comme le NaNoWriMo, c’est fortement conseillé. C’est comme se construire une rampe de soutien. Certains d’entre nous lâcheront cette rampe pour en emprunter une autre, mais le travail préparatoire sera tout de même là pour aider en cas de panne.




Dans cette dernière séance, nous avons vu les recettes concoctées par Arnaud pour faire du mot, augmenter la taille de notre roman.




1/ La question du point de vue :


On distingue trois points de vue principaux :


Le narrateur interne :
Le narrateur est le personnage principal de l’histoire, c’est la tendance la plus répandue de nos jours. On s’exprime par « je », c’est une bonne manière de faire du mot.
Ex : « Je marchais dans la rue. Je voulais marcher plus vite, mais quelque chose m’en empêchait… »
Le narrateur externe :
Le narrateur est extérieur à l’histoire, neutre, il ne ramène pas sa fraise.
Il brille par son absence, ne dit que ce qu’il voit, point.
Ex : « Un homme marche dans la rue, il fait sombre, des nuages se forment au-dessus des immeubles, il ne les regarde pas. Il sait ce qui l’attend. »


Le narrateur omniscient :
C’est celui qui sait tout. Il n’est pas un personnage mais il ramène sa fraise en permanence. ( Cours de sciences naturelles en plein milieu de l’histoire, omniscience, fait des commentaires, se comporte un peu comme dieu. )
Ex : « Jérôme marchait dans la rue, il faisait sombre, comme souvent en cette période de l’année où… »






2/ Le choix des temps


On distingue deux courants différents : Le monde du présent et le monde du passé.


Dans le passé, on utilise le passé simple et l’imparfait
Dans le présent, on utilise le présent et le passé composé.


On peut aussi écrire au passé et avoir des passages au présent. C’est le présent de narration. C’est un faux présent parce que l’action se situe toujours dans le passé, mais ça produit un effet d’accélération.


Pas contre, quand on a un système au présent, ajouter du passé, ça ne va pas. Ça ne se mélange pas.


En nombre de mots, ils sont aussi rentables l’un que l’autre.








3/ Système de temps


Autre chose qu’il faut prévoir à l’avance avant de commencer, c’est le système de temps que l’on va utiliser. L’ordre chronologique, faire des retours en arrière, flash back… il faut le prévoir précisément et à l’avance, parce que ce n’est pas quelque chose de simple à mettre en place.




4/ Comment fait-on pour passer de 60 pages à 120 ?


Pour rajouter beaucoup de pages, le mieux est de créer une nouvelle scène. Une description, ce n’est pas suffisant. Mettre des rebondissements, c’est plus fiable. Un chapitre supplémentaire avec dialogue, c’est ce qu’il y a de plus rentable.


Un roman, c’est une alternance de narration, description et dialogue.
La narration, c’est la locomotive. Dès qu’on rajoute de la narration, il est facile d’y inclure du dialogue et de la description.


5/ Comment faire grandir une description ?


Utiliser la métaphore et la comparaison (La lumière sur la cafetière fait penser à…) Décrire les senteurs en les comparant à autre chose… Ne pas hésiter à user de tous les sens.


Comparer des choses peu comparables (de l’eau visqueuse comme…)


Il y a aussi l’association d’idée (pourquoi la cafetière est là ? qui l’a amenée ?)


Donner beaucoup de détails sur un personnage permet de l’identifier plus facilement, lui donner plus de profondeur.


Si on voit que le chapitre est fini et que le nombre de mot désiré n’est pas atteint, alors c’est le moment idéal pour ajouter une description. C’est insuffisant pour doubler la taille d’un roman mais déjà bien pour rallonger un chapitre.


6/ D’autres astuces :


Le dialogue permet de prendre de la vitesse. Il permet d’utiliser le langage parlé. La digression, s’envoyer des vannes, de l’ironie, ça donne de la vie au personnage.


La description est laborieuse mais donne de la rondeur au décor, la discussion coule de source et donne des couleurs aux personnages.


Faire des digressions, s’offrir une page de réflexion sur un sujet.
(- Ils sont tous corrompus ces politicien… etc…etc…) C’est une promenade en dehors des clous.


Strain of consciousness : décrire tout ce qui se fait mot à mot dans une journée, au fil de la pensée. Micro détails, micro observations, comme Proust lorsqu’il décrit jusqu’au rayon de soleil sur une fleur d’aubépine.




Avec un narrateur interne, quelqu’un comme Céline utilise le langage familier. Quand Proust fait dix pages sur un rayon de soleil sur une fleur d’aubépine, Céline écrit dix pages d’insultes.




Pour finir, nous avons pratiqué un petit exercice récapitulatif. Il s’agissait d’étoffer autant que possible un texte court :


Un homme marche dans la rue. Il fait sombre. Des nuages menaçants se forment au-dessus des immeubles. L’homme ne les regarde pas. Il sait ce qui l’attend.






Le plus important, c’est de se souvenir que toutes ces astuces visent à être rentables en nombre de mots, mais la base c’est d’être à l’aise avec ces systèmes, et se faire plaisir en écrivant. Inutile de se lancer dans les mots à rallonge et les phrases alambiquées quand on aime l’argot et jurer comme un charretier. Chassez le naturel et il revient au galop.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 21 Oct - 09:49 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Moiriotte


Hors ligne

Inscrit le: 03 Oct 2013
Messages: 17
Localisation: Brest

MessagePosté le: Lun 21 Oct - 18:22 (2013)    Sujet du message: Compte rendu de la dernière séance préparation au NaNo Répondre en citant

 Super ! Merci Solamades ! Et merci à Arnaud pour ses conseils avisés !
_________________
« Lorsque la mémoire était la seule écriture, l'homme chantait. Lorsque l'écriture naquit, il baissa la voix. Lorsque tout fut mis en chiffres, il se tut. » - Robert Sabatier


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Moiriotte


Hors ligne

Inscrit le: 03 Oct 2013
Messages: 17
Localisation: Brest

MessagePosté le: Jeu 31 Oct - 09:15 (2013)    Sujet du message: Compte rendu de la dernière séance préparation au NaNo Répondre en citant

 
Grille de chapitrage













1
EXPOSITION
5000 mots 9/10 pages ordi
2
3
4
EVENEMENT PERTURBATEUR
2500 mots 4/5 pages ordi
5
6
PARTIE 1
16000 mots 30 pages ordi
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
PARTIE 2
16000 mots 30 pages ordi
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
SCENE FINALE
15 pages ordi 8000 mots
27
28
29
30
EPILOGUE 4/6 pages ordi 2500 mots

_________________
« Lorsque la mémoire était la seule écriture, l'homme chantait. Lorsque l'écriture naquit, il baissa la voix. Lorsque tout fut mis en chiffres, il se tut. » - Robert Sabatier


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:56 (2017)    Sujet du message: Compte rendu de la dernière séance préparation au NaNo

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LNB Index du Forum -> Les nanoteurs brestois -> Nanowrimo 2013
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 - 2005 phpBB Group
Theme ACID v. 2.0.18 par HEDONISM
Traduction par : phpBB-fr.com